La démarche


Le Jardin des différences par mjclognes

Le jardin des différences : 3 années extraordinaires

 

En 2008, la Maison des Jeunes et de la Culture Maison Pour Tous Camille Claudel, suite à une proposition faite par des associations locales, décide d’orienter son action de lutte contre les discriminations vers les problématiques liées aux handicaps, à tous les types de handicaps. Nous réalisons alors qu’il existe une véritable méconnaissance du grand public à ce sujet, et qu’une partie des habitants ne peut participer à un certain nombre d’activités ou de projets de l’association. Nous prenons conscience également que de façon plus large le handicap reste un sujet tabou aujourd’hui et que malgré la loi de 2005 qui a redonné sur le papier un statut de citoyen à part entière à la personne handicapée, la société agit très peu pour proposer les adaptations nécessaires. Nous constatons surtout que des frontières invisibles séparent trop souvent les personnes en situation de handicap et leurs familles, du monde « ordinaire ». Nous nous donnons alors comme objectifs : la sensibilisation du grand public, une meilleure accessibilité pour les personnes handicapées à nos actions, et la mise en place de projets partagés.

C’est ainsi que le « Jardin des Différences : lutte contre les discriminations et valorisation des différences liées au handicap » est devenu une démarche permanente à la MJC Maison Pour Tous Camille Claudel pendant trois années, avec un investissement collectif et individuel bien au-delà de ce que nous aurions pu imaginer. Cela a demandé de se former, d’aller à la rencontre d’associations ou structures spécialisées et de familles pour mieux cerner les problématiques, de gagner leur confiance pour imaginer ensemble les projets possibles, enfin de sortir de nos conventions pour créer les conditions d’une mixité enrichissante pour tous.

Cela a nécessité du temps, la volonté de part et d’autre de s’adapter et de dépasser ses éventuels préjugés et appréhensions, la capacité de modifier nos fonctionnements, personnels et associatifs, pour mettre en place des accueils adaptés et des partenariats pérennes.

Ces trois années ont surtout été une grande et belle aventure, qui a profondément fait évoluer notre association. Quelle richesse dans ces rencontres ! Quel plaisir à chaque action aboutie ! Quelle satisfaction à chaque fois qu’une difficulté étant dépassée, on se rend compte que « c’est possible » !

Tout cela a pu se réaliser grâce à nos nombreux partenaires, qui y ont cru et ont participé avec enthousiasme au projet. Tous les acteurs du Jardin des Différences sont cités à la fin de ce document. Cependant, nous souhaitons remercier particulièrement la Compagnie TATOO, en résidence à la MJC MPT Camille Claudel depuis de nombreuses années, et qui la première nous a donné l’envie de travailler autour du handicap. Nous remercions également les membres du comité de suivi qui nous ont apporté leur expertise et leur envie d’avancer ensemble. Nous remercions enfin tous les bénévoles et les salariés de la MJC MPT pour leur investissement et leur conviction dans ce si beau projet.

Aujourd’hui, rien n’est fini et il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir, mais les conditions d’accueil et de partenariat mises en place dans notre association nous permettent d’affirmer avec force que, oui, nous sommes une Maison Pour Tous.

2008 – 2010 : rétrospective

 

Voici quelques éléments qui pourront donner une idée de ces trois années d’actions. Une idée seulement, car tout ne se chiffre pas, particulièrement l’enthousiasme et le bonheur des participants, handicapés et valides, lors de tous les moments festifs et de toutes les rencontres que nous avons organisés avec nos nombreux partenaires.

Nous avons, en interne mais aussi pour les partenaires et le grand public, organisé des temps de formation et de sensibilisation sur la connaissance des différents handicaps et sur l’accueil des personnes en situation de handicap, avec le soutien de structures partenaires comme l’ADAPEI 77 ou REMORA 77. 9 actions ont eu lieu pour les acteurs de la MJC, les personnels municipaux, les associations, les collégiens, le personnel permanent ayant lui-même suivi 5 temps de formation.

D’une façon plus large, la sensibilisation au thème du handicap est passée par la programmation de trois spectacles et deux rencontres/débats proposés aux enfants et adolescents de la ville.

Pour que les différents publics se découvrent et se rencontrent, 14 expositions et 19 actions conviviales (ateliers, temps de rencontre, mises en situation…) ont été proposées.

La valorisation des pratiques amateurs et professionnelles des personnes en situation de handicap est aussi un excellent moyen de vaincre les préjugés. Ce sont donc 25 démonstrations ou spectacles qui ont été organisés, avec des compagnies professionnelles, des sportifs de haut niveau, des amateurs de tous horizons.

8 projets partagés ont été montés, afin de permettre à des personnes valides et des personnes en situation de handicap d’être solidaires sur une action et « d’oublier » les handicaps dans des réalisations communes.

L’accueil des personnes en situation de handicap passe par l’ouverture des locaux. Ainsi, 4 ateliers ont lieu régulièrement pour les usagers de l’Hôpital de jour Winnicott de Torcy, de l’Accueil de Jour ETTAP’H de Lagny-s/-Marne, du SAAAIS Melina de Lognes, et des aménagements ont été réalisés par la municipalité pour garantir un meilleur accueil.

Mais c’est aussi et surtout une volonté de rendre les activités régulières accessibles au plus grand nombre et de le faire savoir. Cela a impliqué une modification de nos tarifs, la volonté des animateurs d’ateliers d’adapter leur pédagogie et l’apparition dans nos documents des logos.

Un partenariat a également été passé avec l’IME Jean Richepin (institut pour jeunes autistes) afin d’accueillir certains de leurs usagers dans nos ateliers, en se donnant les conditions de la meilleure inclusion possible.

 

Sur trois années, l’ensemble de ces actions a touché plus de 5500 personnes : scolaires, professionnels, acteurs et adhérents de la MJC MPT Camille Claudel, personnes en situation de handicap et leurs familles, grand public.

  • Vous pouvez utiliser ces mots-clés HTML : <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <s> <strike> <strong>

  • Flux de commentaires pour cet article
Haut de page